Chronique

Chronique : Les Travaux d’Apollon – Tome 2


Hello ! J’espère que vous allez bien ! Ajourd’hui on se retrouve pour une nouvelle chronique sur Les Travaux d’Apollon, la prophétie des ténèbres. Un livre qui m’a beaucoup plu. Donc voici la chronique ! Bonne lecture !

Mon résumé :

Léo et Calypso acceptent d’aider Apollon. Ils font donc tous cap sur Indianapolis. Après plusieurs jours de voyage sur le dos de Festus, le dragon en bronze de Léo, ils y arrivent enfin. Mais tout commence mal. Ils se font attaquer, mais heureusement Emmie, une ancienne Chasseresse, vient les sauver et les emmène à Waystation. Là bas ils rencontrent Jo, la compagne d’Emmie. Ils apprennent que leur fille adoptive, Georgina, a disparu et que c’est sûrement un coup de l’empereur Commode, leur ennemi. Apollon va aussi beaucoup rêver de Meg enfermée dans le palais de Commode, ici-même à Indianapolis. Brtitomatris débarque, déesse des filets et des pièges, et elle ordonne à Apollon d’aller sauver ses griffons des griffes de Commode. Après beaucoup d’efforts et d’aventures Calypso et Apollon arrivent à libérer les griffons, Georgina, une Chasseresse, des demi-dieux, et ils retrouvent même Meg. De retour à Waystation ils vont tous élaborer un plan avec les Chasseresses d’Artémis pour battre Commode et son armée.

Résumé du livre :

Je m’appelle Apollon. Avant, j’étais un dieu.
« Et si nous trouvons ces griffons ? » ai-je demandé.
« Alors, je vous dirai comment vous introduire dans le repaire de l’empereur », a promis la déesse.
Je lui ai jeté un regard en coin. « Et ça te paraît équitable, comme tu dis ? »
« évidemment, mon adorable petit Apollon. Tu dois absolument entrer dans le palais. Sans cela, tu ne pourrais pas sauver les autres oracles. Et tu ne regagneras jamais l’Olympe. »
Je me suis tourné vers Leo, écoeuré. « Il ne devait pas y avoir une récompense à la fin ? On va juste de quête mortelle en quête mortelle ? »

Personnages principaux :

Lester Papadopoulos :

Anciennement : dieu de la poésie, du tir à l’arc, du soleil et de la prophétie.

Maintenant : mortel de seize ans.

Meg McCaffrey : fille de Demeter

Léo Valdez : fils d’Hephaistos

Calypso : enchanteresse et fille d’Atlas

Extraits :

« Toujours est-il que j’ai lu sur le visage d’Emmie la même indifférence à sa vie de mortelle qu’elle avait démontrée jeune princesse en se jetant du haut de la falaise. Peu lui importait de mourir, du moment que c’était elle qui choisissait les conditions de sa mort. La lueur déterminéé qui brillait dans son regard ne s’était pas ternie en trois mille ans. »

« Ce qui compte, ce n’est pas combien de temps tu vis. C’est pour quoi tu vis. »

« Mauvaise nouvelle : les quais de chargement qui bordaient l’arrière de l’hôtel étaient tous fermés, offrant zéro cachette, et sur l’autre trottoir, des bennes à ordures s’alignaient en rang serré. Oh, bennes ! Je vous hais !

Léo a soupiré.

– Bon, ben on pourrait grimper dans une…

– Non ! l’ai-je interrompu. Plus jamais ça ! »

Avis :

J’ai beaucoup aimé ce second opus. Je pense que je préfère ce tome au premier. Il n’y a pas de défauts selon moi. Il n’est pas vraiment long à commencer. Ça m’a fait plaisir de retrouver Léo Valdez, qui est un personnage que j’affectionne beaucoup. On a aussi un peu plus connu Calypso. En fait elle est tellement insupportable avec Apollon que ça en devient drôle.

Et vous avez apprécié ce second opus ?

Voilà ! Cette chronique est terminée. Je vous dis à très vite pour de prochaines aventures livresques sur ce blog ! Au revoir

Alice.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s