Chronique

Chronique : Gardiens des cités perdues ~ Tome 3

Salut ! J’espère que vous allez tous très bien. Aujourd’hui je suis assez excitée car je vous retrouve pour chroniquer le troisième tome d’une de mes sagas préférée ! Bon par contre, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai pratiquement aucun souvenir de cet opus. Autant les autres je m’en souviens, mais celui-là, c’est le trou noir…

Bref arrêtons de parler de mes problèmes de mémoire. Je vous laisse avec la suite !


Titre : Gardiens des cités perdues, Le Grand Brasier
Auteur : Shannon Messenger
Nombre de pages : 600
Parution : 05/11/15
Note : 5/5


Resumé du livre :

Voilà plusieurs semaines que Sophie Foster n’a plus aucune nouvelle du Cygne Noir, l’organisation clandestine qui l’a créée. Si elle se sent abandonnée, la jeune Télépathe redoute surtout qu’un traître n’ait infiltré leurs rangs. Pourtant, elle a bien vite d’autres chats à fouetter : un mystérieux traqueur est découvert sur Silveny l’alicorne, Vertina, le miroir spectral de Jolie, refuse obstinément de révéler ce qu’elle sait, et le Conseil ordonne à Sophie de guérir Fintan, le Pyrokinésiste à l’esprit brisé, malgré l’immense menace qu’il représente…

Toujours accompagnée de Keefe, Dex, Fitz et Biana, la jeune fille est entraînée dans un tourbillon de révélations et de rebondissements… à tel point que, déterminée à démasquer les rebelles qui menacent les Cités perdues, elle va commettre un terrible faux pas, et conduire les elfes au bord de la guerre !



Mon avis :

Bon vous vous y attendez, j’ai adoré ce troisième volume ! Cependant, à avant de me rafraîchir la mémoire, j’avais un peu beaucoup oublié ce qu’il se passait dans ce tome et je ne sais pas pourquoi…

Bref, j’ai beaucoup aimé ce tome, qui n’est certes peut-être pas mon préféré de la saga mais qui est juste une perle dans la littérature jeunesse. Tellement, que je ne sais pas trop par où commencer…

Je pense que je vais commencer avec les personnages, qui, je trouve, ont pas mal gagné en maturité par rapport au second tome.

Keefe, comme d’habitude, ce perso est génial. Et bien que j’ai vu sur internet que certaines personnes le trouve lourd et pensent que ses réflexions n’étaient pas vraiment utiles. Je pense totalement le contraire. Pour moi il est bien loin d’être un boulet ou encore un personnage immature. Il est bien plus que ça. Profond il a une vie assez dure (on va s’en rendre compte au fur et à mesure de l’histoire) mais surtout un passé vraiment douloureux. Pourtant malgré cela il reste de « bonne humeur », si je peux dire ça comme ça. Il faut aussi savoir qu’il est toujours là pour Sophie. Certes il a de l’humour mais il peut s’avérer également sérieux et réfléchi. Mais je tiens à dire que humour ne rime pas avec immaturité.

Maintenant parlons de Dex. Il a toujours été un personnage que j’ai bien aimé mais pas spécialement un coup de cœur. C’est le meilleur ami de Sophie depuis le début il est très mignon et attentionné avec elle et cela m’a encore plus attachée à lui dans ce tome. Par contre j’ai été très déçu de le voir comme ça dans cet opus. J’ai trouvé que son caractère avait beaucoup changé et qu’il avait un peu pris la grosse tête (pour une raison que je ne dirais pas pour ne pas vous spoiler) Mais ce n’est pas le pire ! Il a vraiment fait un truc affreux (que je ne dirais toujours pas) et là mon âme de rancunière a refait surface. Je sais bien qu’il a fait ce « crime » (bon j’exagère un peu) sans le savoir. Mais pourtant, je n’arrive pas à lui pardonner.

Fitz, bon je n’ai pas grand chose à dire sur ce personnage, il est beaucoup plus présent dans ce tome (en tout cas plus que dans le précédent) et il est plutôt « sympas » bien qu’il ne soit pas mon perso chouchou. Sa relation avec sophie a beaucoup évolué, en effet ils sont très proche, ce qui ne me déplaît pas plus que ça mais bon…

Sinon pour les autres, je n’ai pas grand chose à dire de différent. Sophie est très courageuse et mature pour son âge. Je l’aime beaucoup car c’est une héroïne forte, même si parfois elle prends des décisions que je ne comprends pas trop. J’ai aussi trouvé qu’on ressentaient beaucoup plus ses souffrances, après il faut dire qu’elle n’a pas la vie facile.

L’histoire est franchement pleine de rebondissements, surtout sur la seconde moitié du roman et ça fait plaisir !!!

Au début tout est assez calme, si on peut dire, et ensuite l’histoire prend une toute autre tournure, et c’est vraiment super et déstabilisant à la fois ! Les retournements de situation sont vraiment dingues car pour la plupart on ne s’y attend pas du tout.

Vous l’avez compris, ce tome est rempli de révélations explosives, à des moments les événements s’enchaînent tellement vite qu’on a limité du mal à suivre le cours de l’histoire. Et comme dans les précédents tomes il y a encore de nombreux points obscurs qu’on a envie de découvrir ! Tout comme Sophie et ses amis !

Il y a également quelques moments tristes, riche en émotions qui nous donne des fois la larme à l’oeil. Que ça soit grâce à l’amitié, les décès, ou encore le lien de Grady et Edaline avec Sophie !!! Ils sont trop mignons !

Et pour finir, bien que je trouve le monde des elfes génial, plus j’en apprends à son sujet, plus je n’ai pas envie d’y vivre car c’est vrai que sous leur masque de gentil les elfes ont quand même des coutumes assez cruelles à mon goût.

Bon je pense que j’ai terminé. Je n’ai pas voulu m’attarder sur certains points de peur que cette chronique soit encore une fois trop longue. En conclusion, je peux donc vous dire une simple chose : lisez cette saga. Ce tome vaut vraiment la peine, il est pleins de surprises, de révélations et surtout d’interrogation qui, j’espère, vont être résolu dans le futur !


 Extraits :

« Parce que notre famille ne décide pas qui nous sommes. Nous décidons qui nous sommes « .

« Tu n’as pas le choix.
On a toujours le choix. »

« Vous savez ce que je veux ? murmura-t-elle.
– Quoi donc ? demanda Grady.
Plus encore lorsque Grady et Edaline murmurèrent en retour :
– Un papa et une maman.
La phrase avait valeur de test pour la jeune fille, qui n’était pas sûre de ses mots.
Mais ils sonnaient juste. Si juste. »

« Elle se tourna pour contempler le visage de ses amis, qui l’avaient accompagnée en toutes circonstances. Elle s’était tant battue pour les protéger qu’elle n’avait même pas remarqué à quel point eux l’avaient protégée en retour.
Seuls, ils étaient vulnérables, mais ensemble, ils formaient une équipe. »

« Nous ne pouvons contrôler les actes des autres, pas plus que nous ne pouvons les empêcher de nous décevoir. Nous sommes juste capables de nous nourrir de notre colère et de notre douleur afin de prendre le dessus. »

« Ils ont peur Sophie. Quand les gens ont peur il agissent de manière inconsidérée voir cruelle. »

« – Merci. Oh… Sophie ?
Oui ? demanda-t-elle étonnée qu’il l’appelle par son prénom.
– Ne me déteste pas, d’accord ?
– J’en serais incapable, Keefe !
– Mais…
Pas de mais qui tienne ! il y a quelques heures un garçon m’affirmait que nos familles ne déterminent pas notre identité. Je dirais mieux : nos parents ne peuvent nous façonner a leur guise. Regarde comment tu g’es rebéllé contre ton père. En tout fort intérieur tu as toujours cru que tu ne voulais pas devenir comme lui. Tu sais enfin pourquoi.
– Tu as sans soute raison, marmona-t-il. »


Voilà, j’espère sincèrement que cet article vous a plu. Moi en tout cas j’ai adoré l’écrire, je vous dis donc à très bientôt pour un nouvel article sur ce blog !

🌿 Alice. 🌿

2 commentaires sur “Chronique : Gardiens des cités perdues ~ Tome 3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s