Chronique

Chronique : Everless

Coucouuu ! J’espère que vous allez bien ! Je vous retrouve aujourd’hui pour un article sur un livre que vous connaissez très certainement, Everless. Bon comme d’habitude je suis en retaaard (je rêve d’un jour où je serais à jour dans mes chroniques mais ça n’arrivera pas de si tôt haha) Enfin bref j’arrête de me plaindre et je vous laisse avec le suite !

✧✧✧

titre : Everless

auteure : Sara Holland

édition : bayard

nombre de pages : 445

note : 4,5/5

résumé :

Julie vit dans la misère avec son père. Pour pouvoir payer ses dettes, celui-ci va consulter l’extracteur de temps. Car au royaume de Sempera, tout se paie en temps. On peut en effet transformer en métal précieux le temps de vie contenu dans le sang…
Pour éviter que son père, déjà très affaibli, se condamne en procédant à une nouvelle saignée, Julie se fait engager comme domestique à Everless, la résidence des Gerling, la famille la plus puissante du royaume. On va y célébrer les noces de Roan, le fils cadet de la famille, avec la fille adoptive de la reine. Cette dernière est âgée de plusieurs centaines d’années grâce à ses richesses (la monnaie créée à partir du sang peut aussi se consommer pour allonger la vie…)
Or, Julie est depuis toujours secrètement amoureuse de Roan. Car elle a vécu à Everless dans son enfance. Mais suite à un tragique accident, son père et elle ont dû s’enfuir. Et son père lui a toujours interdit de retourner à Everless…

✧✧✧

mon avis :

Bon. Déjà le résumé me donnait terriblement envie de lire ce livre ! Plutôt long, mystérieux et surtout avec déjà pleins de questions, bref un bon résumé. Du coup dans ce premier tome on va suivre Julie Ember (Jules en anglais, j’ai pas trop compris pourquoi ils ont changé son prénom mais bon, passons…), une jeune fille qui vie dans un monde où la monnaie est le sang et également le temps. On peut prendre aux habitants des jours, des semaines, des mois de vie en extrayant du sang. Et généralement, c’est l’élite qui profite de ce temps précieux pour vivre le plus longtemps possible. Son père, qui a énormément de dettes à payer, est en très mauvaise forme. Julie apprends que la célèbre famille des Gerlings embauchent des domestiques dans leur manoir Everless. Julie tente sa chance pour sauver son père même si elle sait que c’est une terrible idée…

Comme ça, ça peut paraître un peu compliqué à comprendre, mais en fait non pas du tout, on s’y fait très rapidement ! Ce premier tome est un gros coup de cœur, j’ai adoré ! Dès les premières pages, on est happés par l’histoire, et ça restera le cas durant tout le livre. Il est tellement addictif ! L’histoire mise en place est pleine de mystères, de rebondissements, de secrets et elle est très bien construite. Tout ces mystères avec la Reine, sa fille, les Gerlings et j’en passe, ne font qu’accroître le suspens. Il y a également beaucoup d’action qui redouble, aussi, l’envie de ne pas s’arrêter. L’intrigue est bien ficelé même si certains détails paraissent peut-être un peu trop simples et l’écriture de l’auteure est agréable à lire. Et en plus il y a une petite romance qui fait plaisir, qu’on se le dise.

J’ai beaucoup aimé suivre les aventures de notre protagoniste Julie. Malgré le fait qu’elle ai un don pour s’attirer des ennuis, c’est un très bon personnage. Elle est attachante, curieuse, déterminée, elle a un caractère bien trempé et va toujours de l’avant. Les autres personnages sont eux aussi, assez attachants pour la plupart. Je vous avoue qu’il y a un personnage (je ne vous dirai pas lequel hehe) dont j’avais anticiper les actions. Et il y a aussi un autre personnage que j’ai adooooooré. Et ça ne m’a pas dérangé ! Au contraire, j’ai même pris un très grand plaisir à découvrir que j’avais raison. Les personnages sont plutôt bien diversifiés, et même si j’aurais aimé plus de détails sur certains d’entre eux, ils restent pour moi un point fort de ce livre. Et en plus de ça, j’arrivais vraiment à les imaginer au détail près.

La plus grande force dans ce récit selon moi est l’univers. Je vous en ai un peu parler tout à l’heure, mais c’est vrai qu’au départ on peut penser que c’est un monde très complexe et ou l’on s’y perd rapidement mais en fait non ! Tout reste très cohérent durant tout le livre. L’univers que nous offre Sara Holland est original, complet et rempli de légendes. Le concept de sang en guise de monnaie m’a énormément plu, ainsi que le monde de Sempéra, qui est à la fois injuste et magique. C’est aussi le mélange fantasy/dystopie qui rend ce roman si appréciable et original. Bref, l’univers a un énorme potentiel !!

Je comprends maintenant pourquoi j’ai lu autant de retour positifs. Ce livre est absolument génial. Il y a pleins d’autres petits détails qui m’ont charmée, mais je vous laisse les découvrir sinon c’est pas drôle. Et en plus de ça, le dénouement est incroyable et donne terriblement envie de lire la suite. On enchaîne les rebondissements et les changements de situations… bref !

Ce premier tome est donc une très belle surprise car j’ai adoré ! Ce fut une lecture passionnante avec un concept très original et des personnages intéressants. Bon après, c’est vrai que ce premier tome reste plutôt pas mal introductif. Et j’espère que l’auteure va continuer sur cette lignée avec le second opus et qu’elle va nous offrir une belle fin ! Bon bon bon, il y a tellement de choses dont je voudrais vous parler mais je n’ai pas envie de vous spoiler donc je me contient. En tout cas, si vous n’avez pas encore commencer cette duologie, laissez vous tenter par ce premier volume, et j’espère que vous apprécierait autant que moi !

Petite mention pour la couverture : elle est magnifique (euuuh voilà c’est tout ce que je voulais dire)

✧✧✧

passages/citations :

« C’est dans ce palais construit au cœur de la forêt que l’Envoûteuse, enfermée dans un cachot exigu et seulement munie d’instruments rudimentaires, parvint à lier le sang au temps, et que l’Alchimiste réussit à lier le sang au fer, afin que le seigneur puisse voler du temps à ses sujets et s’approvisionner pour accroître sa longévité. »

« Ces arbres seront encore debout quand nous aurons tous quitté ce monde. Pourtant, ce ne sont pas des prédateurs comme les loups ou les hommes. »

« Mon besoin de découvrir la vérité s’embrase en moi, plus ardent que jamais »

« L’esprit s’évapore des veines en même temps que les années »

« Je sais qu’on peut éprouver à la fois de la joie et du chagrin. Il est possible de regarder vers l’horizon tout en regrettant ce qu’on a perdu. »

✧✧✧

Voilà, j’espère que ce petit article vous a plu et j’espère vous avoir donné envie. Perso, j’ai beaucoup aimé l’écrire ! D’ailleurs merci beaucoup à dalia de m’avoir offert ce livre :)) Je vous souhaite d’excellentes lectures ! Au revoir !!!

alice.

4 commentaires sur “Chronique : Everless

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s