Chronique

Chronique : Red Rising

Salut à tous, j’espère que vous allez tous très bien. Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de Red Rising, le premier tome d’une saga qui m’a surprise et que j’ai beaucoup aimé. Je vous laisse avec la suite en espérant que ça vous plaise !


titre : Red Rising

auteur : Pierce Brown

nombre de pages : 382

édition : Hachette

note : 4/5

résumé :

« J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

mon avis :

C’est une énorme surprise au niveau de l’histoire ! Je ne pensais pas du tout qu’elle allait se dérouler ainsi… Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais en commençant ce roman, mais en tout cas c’était une intrigue totalement différente. En quelques mots : ce livre m’a charmée. Que ça soit au niveau des personnages, de l’histoire, mais aussi au niveau de l’univers ! (Et quel univers ! Je vous en reparle juste après) Bref j’ai beaucoup aimé !

Du coup dans ce premier volume, on rentre directement dans l’histoire en atterissant dans un monde cruellement injuste, plus précisément sur la planète de notre héros, Darrow. Lui et son peuple (les basRouges) pensent être l’espoir d’une future population en travaillant dur dans les mines dans des conditions infâmes. Mais c’est faux, la société est bâtit sur un mensonge. Et Darrow va le découvrir. Il va devoir briser ses chaînes.

La plume de l’auteure est plutôt brute et on voit qu’il ne mâche pas ses mots et le montre très bien avec ses personnages. Les actions sont toujours riches et détaillés, ainsi qu’avec une touche de violence. Et honnêtement ce n’est pas spécialement désagréable. Je trouve qu’il se différencie des autres auteurs en créant des personnages dûrs et qui disent ce qu’ils pensent en n’allant pas par 4 chemins. Bref c’est original et ça rajoute quelque chose à l’histoire.

L’ambiance est honnêtement affreuse. On découvre un monde injuste, sombre et limite étouffant. On a l’impression de vivre avec les personnages, et c’est très perturbant. La vie n’est pas rose, les personnages ne sont pas tout gentils et innocents, loin de là comme je viens de le dire. Bref, l’atmosphère qui se dégage du livre est sombre, cruelle et nous donne envie de nous révolter !

Du coup j’ai été extrêmement surprise de découvrir, en lisant ce livre, un univers d’une richesse et d’une originalité énorme ! (Ce mot n’est même pas assez puissant) Bref, on voit que l’auteur a une immense imagination, c’est incroyable ! Et on voit qu’il s’est régalé en écrivant cet univers et qu’il a énormément de connaissances variés. C’est très impressionnant ! On a des références à la mythologies et à l’astronomie tout ça dans un monde dystopique avec des castes (quand j’y pense l’univers est un peu un mélange de Percy Jackson (même si c’est plutôt des références à la mythologie romaine) et Hunger Games (pour les castes et l’Institut qui m’a fait vaguement pensé à l’Arène) et tout ça dans l’espace) Bref, on est plongés dans un monde complexe et original !

Bon après il n’y a pas que des points positifs… Par exemple j’ai parfois trouvée qu’il y avait des longueurs et du coup ça m’a honnêtement posée des questions sur la suite… J’avais l’impression de stagner à certains moments. (Surtout que la police est très petite) Mais bon, ça ne gâche pas la lecture. Ça peut même permettre de savourer le roman et de l’apprécier à juste valeur. Bon ensuite, j’ai aussi remarqué que l’auteur aime bien nous donner énormément d’informations, ce qui, au départ, est une très bonne chose. Mais c’est vrai que si on décroche, ne serait-ce d’une 1 pages, on est complètement perdus… Il faut donc rester concentré tout le temps. Je suis sûre que si je relirais ce tome, je comprendrais de noivelles choses… Mais quand j’ai terminé ma lecture, ces petits points ne sont pas restes gravés et je me suis rendue compte qu’au final, ça n’a pas vraiment d’importance.

Au niveau de l’histoire, on a de très gros rebondissements, qui sont bien dosés, et énormément de changements de situations auxquels on ne s’attend jamais et qui sont loin d’être prévisibles. Car l’auteur réussi à nous surprendre et aussi à attiser notre curiosité et nous donner envie de continuer. Il y a aussi une petite touche de romance mais qui ne prend pas énormément de place dans l’histoire. Les personnages sont constamment en action et j’ai très souvent eu peur pour la vie de certains.

En parlant des personnages, comme je l’ai dit précédemment, ils sont, pour la plus grande majorité, très bruts et parfois vulgaire. Darrow est un personnage incroyable. Son seul but dans sa vie : vivre heureux. Il réussi à s’adapter à cette situation, pourtant si délicate. Il vit une transition entre deux mondes absolument différents. Cependant, à certains moments je le trouvais sanguinaire et sans coeur mais très vite je me souvenais qui il était et pourquoi il faisait ces choses qui me paraissaient si horribles. Par contre, il est loin d’être le héros parfait selon moi. Ensuite, pour les autres personnages, il sont tout aussi sanguinaires, mais eux, n’ont pas de raison valable. J’en ai quand-même apprécier quelques uns bien-sûr, mais honnêtement une grande partie n’était juste que des personnes nées avec une cuillère en or dans la bouche. (Bon ok j’exagère peut être un peu mais en réalité, ce n’est pas totalement faux)

Pour conclure cet avis, ce livre m’a vraiment surprise. C’est une œuvre complète et très bien ficelé. L’univers créé par l’auteur est incroyablement original, mais également injuste et révoltant ! L’histoire, on a l’impression de la vivre avec les personnages. Même si certaines longueurs ont un peu freinés ma lecture. J’ai envie de terminer en disant que c’est sûr que ce roman ne va pas plaire à tout le monde, car il a un style bien particulier, et c’est ça qui est intéressant et qui fait son charme, je trouve. J’ai beaucoup aimé ma lecture et je ne peux que vous conseiller de tenter de commencer cette saga.

extraits/citations :

« Personnellement, je n’ai jamais voulu faire de toi un homme. Les hommes sont tellement fragiles. Les hommes se brisent. Les hommes meurent. Non, j’ai toujours voulu faire un Dieu. »

« Je suis un mouton déguisé en loup qui tente de se fondre dans la meute »

« Les promesses sont des chaines. Les deux sont faites pour être brisées. »

« Si on te jette dans l’abîme et que tu ne nages pas, tu te noireas. Alors essaie de nager, d’accord ? »

« Il faut des cœurs froids et des bras cruels pour bâtir un monde meilleur. »

« Je fais parti de ceux qu’ils jugent faibles. Ceux qu’ils jugent stupides, soumis, inferieurs. Je n’ai pas grandi dans un palais. Je n’ai pas chevauché à travers les prairies luxuriantes, jamais gouté aux langues de colibris. Non. J’ai été forgé dans les entailles de ce monde cruel. Trempé dans la haine. Affûté par l’amour.« 

« Le pouvoir n’est qu’un mot. Ce n’est pas quelque chose de concret. »

« Et moi ? J’ai du mal à me regarder en face. Je suis l’incarnation même du diable tel que je me l’imaginais. Aussi arrogant et cruel que l’engeance qui a tué ma femme. Je suis un Or. Non, je suis Or. Aussi froid que le métal. »


Voilà, cette chronique est terminée, merci de m’avoir lu. N’hésitez pas à le dire si vous avez lu ce premier tome de cette trilogie (si c’est le cas je serais ravie de connaître votre avis) en commentaire ou si j’ai réussi a vous tenter. En tout cas, je vous laisse et vous souhaite de très bonnes lectures. À la prochaineee !

12 commentaires sur “Chronique : Red Rising

  1. Ce livre est dans ma PAL depuis un bon petit moment. Ton avis m’encourage tout de même à tenter mais je viens de terminer Six of Crows qui a déjà bien accaparé ma concentration donc je ne le lirai pas tout de suite x)

    Aimé par 1 personne

      1. J’ai adoré! Les personnages sont super frais et attachants et il y a beaucoup d’humour et de sarcasme 😉 Après j’ai trouvé que ça demandait plus de concentration à lire que Grisha mais c’est quand même vraiment incroyable 🧡

        Aimé par 1 personne

      2. Ah super alors ! 😊 Perso je pense d’abord finir la trilogie Grisha avant de commencer SOC ! En tout cas tu m’a donné encore plus envie, merci (et en plus si il y a du sarcasme c’est encore mieux haha)

        Aimé par 1 personne

    1. Oui, honnêtement je peux totalment comprendre pourquoi car c’est vraiment très spécial. Moi aussi au début je ne pensais pas aimé, car c’était pas trop le genre de style que j’ai l’habitude de lire…
      Merci beaucoup ❤

      Aimé par 1 personne

Répondre à Alice Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s