Chronique

Chronique : Gardiens des cités perdues ~ Tome 5

Salut à tous ! J’espère que vous allez tous très bien, pour ma part, tout va bien. Nouvel article aujourd’hui pour vous parler plus en détails de mon avis sur le cinquième tome de Gardiens des cités perdues. Bon je vais pas vous cacher que cet article, je l’avais déjà abandonné depuis longtemps mais je sais pas, aujourd’hui quand même voulu l’écrire, même après cet immense retard. Et le pire dans tout ça, c’est que j’adore cette saga !! Bon du coup vous vous doutez bien que je ne me souviens plus de tout les détails malheureusement, mais bon, on va faire sans ! J’espère que cette chronique vous plaira quand même !


Informations :

titre : Gardiens des cités perdues, Projet Polaris

auteure : Shannon Messenger

édition : Lumen

nombre de pages :

note : 5/5

résumé :

Après un passage mouvementé par Exillium, l’école réservée aux bannis, Sophie et ses amis sont de retour à l’académie Foxfire, où la jeune Télépathe n’est pas la seule, cette fois, à bénéficier de la protection d’un garde du corps. Car certains masques sont tombés : les nouveaux membres du Cygne Noir, ainsi que leurs familles, sont plus que jamais en danger… D’autant que les Invisibles, ces rebelles qui menacent les Cités perdues, multiplient les attaques.

Tandis que la tension monte avec les ogres, forçant les elfes à accepter des changements drastiques de leurs modes de vie, notre petite troupe tente d’en découvrir plus sur le plan de l’ennemi. Sophie ne dispose pourtant que de maigres indices : son nom de code est « Projet Polaris’, un étrange symbole semble en être la clé et il serait depuis le début lié à… Keefe !

Mon avis :

Bon bon bon… suis-je vraiment obligée de dire que j’ai encore une fois adoré ce tome !?!?! Non je ne crois pas… Enfin bref, ce tome est juste incroyable. J’ai littéralement vécu les aventures avec les personnages, j’ai ressentis leur peine, le colère, leur surprise, tout ! Shannon Messenger nous transporte dans son univers si riche et complet, c’est juste génial. Ce côté magique et fantastique est très bien exploité. Et si vous avez un coeur, vous ressortirai de cette lecture bouleversés, c’est certain.

Bon c’est vrai que ce cinquième tome est pas mal épais et qu’il peut peut-être effrayer certains. Je pensais aussi ne jamais le terminer mais en fait non car l’écriture est fluide et bien rythmée, car il se passe toujours des choses et car on ne s’ennuie pratiquement jamais ! Les 650 pages se lisent d’une traite (bon j’exagère peut-être mais bon) Bref n’ayez pas peur de vous lancer (surtout que les autres tomes sont encore plus gros hum hum)

Bref revenons en à l’intrigue principale, je vous avoue que je n’ai rien à dire. Tout est parfait. Même si j’ai souvent voulu soit déchirer le livre, soit frapper certains personnages qui m’exaspèrent, cette histoire est honnêtement géniale (je suis désolée, je pense ne pas être très objective dans cet avis) Ce tome répond à quelques questions, mais ce n’est pas encore assez ! On est encore dans le flou sur certains points et j’espère que dans les prochains tomes on aura enfin nos réponses.

Maintenant je vais vous parler des personnages. Il faut savoir que cette saga est remplie de personnages très diversifiés les uns des autres. J’ai adoré Tam, un personnage qu’on découvre de plus en plus. J’ai également adoré Sophie, et je me répète, mais sa maturité est vraiment incroyable. Elle est également déterminée à faire échouer les projets des Invisibles, mais elle est aussi loyale et semble toujours savoir ce qu’elle veut (à part au niveau de ses sentiments) Sinon Dex est remonté dans mon estime et au niveau de Keefe et bien… Bon je vais y aller simplement car sinon je vais écrire un énorme paragraphe. Du coup, dans ce tome, Keefe est dans une position très particulière et surtout pas du tout évidente. On le voit évoluer et mûrir et surtout j’ai trouvé qu’il faisait preuve d’un énorme courage ! Il est très complexe et j’espère qu’on en saura encore plus à son sujet prochainement. Bref ce personnage m’impressionne encore et encore et bien évidement je suis team Keefe. Fitz n’est pas spécialement un personnage que je déteste mais je vous avoue qu’il m’exaspère… Il est cependant toujours là pour Sophie à défaut de Keefe mais bon… Pour ce qui est des autres personnages, ils sont toujours aussi attachants. Grady et Edaline sont vraiment adorables même si Grady est un peu trop surprotecteur à mon goût haha ! Les relations entre les personnages sont très intéressantes et évoluent de plus en plus. Enfin bref, Shannon Messenger marque encore une fois un point fort avec ses personnages, qui vont nous surprendre ou même nous décevoir pour certains.

Ensuite, ce tome est rempli d’actions, du début jusqu’à la fin. Et ça joue beaucoup sur l’aspect addictif du livre car on a toujours envie de savoir comment Sophie et ses amis vont s’en sortir. Encore un point positif !

J’aimerai terminer en disant que Shannon Messenger aime beaucoup nous malmener, à notre plus grand désespoir. Non mais sérieusement, c’est quoi cette fin ? Tout s’enchaîne tellement rapidement et surtout, heureusement pour moi que j’ai lu ce tome quand la suite était déjà sortie car sinon je ne sais pas comment j’aurais fait. Elle réussit à nous surprendre même si j’ai trouvé les révélations moins nombreuses dans ce tome-ci.

Pour conclure mon avis sur cet opus, on pourrait peut-être penser qu’après ces quatre tomes, l’histoire deviendrait répétitive, mais non. Ce tome est plein de rebondissements, de mystères, d’amitié et même d’une petite touche de romance. On a peur pour nos personnages préférés (hum hum Keefe) La fin ne nous laisse pas de marbre au contraire ! Elle est très intéressante et nous donne envie de découvrir la suite. N’ayez pas peur de la longueur du livre, qui est importante mais qui n’est pas du tout dérangeante. Et pour finir, Shannon Messenger nous prouve encore une fois son talent et rends cette saga, l’une de mes favorites de tout les temps !


Passages :

« En lieu et place du proviseur se trouvait un jeune homme tout de noir vêtu, à la chevelure blonde savamment décoiffée et au talent indéniable pour imiter la voix des autres.

– Keefe ? souffla-t-elle

Il sourit, content de lui.

– Je t’ai manqué ? »

« Quand les dirigeants se mettent à soupçonner leurs citoyens, la liberté en est la première victime. »

« Alors comme ça c’est officiel ? demanda-t-il. On ne sépare plus les Sophitz ? À moins que vous ne préfériez « Fitzphie » ? »

« Sophie esquissa un sourire. Étrange, comme elle pouvait tout à la fois regretter Keefe et vouloir lui défoncer le crâne. »

« L’esprit peut se montrer capricieux. La logique n’assume pas toujours ses responsabilités. Souvent, elle cède le contrôle aux sentiments. »


Voilà, c’est fini pour cette chronique. Je m’excuse si elle est un peu brouillon et assez courte, mais j’ai tellement de choses à dire que je n’arrive pas les structurer… J’espère qu’après avoir lu cet article je vous ai donné envie ! En tout cas je vous laisse et je vous souhaite des très belles lectures ! Au revoooir ;))

alice.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s